ما کی هستیم ؟Kush jemi ne ?من نحن ؟Who are we ?Кто мы ?مونږ څوګ یو ؟

Les traumatismes collectifs en Algérie

  • Auteur·e·s : Cherifa Bouatta
  • Type document : Livre
  • Catégorie : Sciences humaines
  • Thématique : Traumatisme
  • Éditeur : Casbah Éditions
  • Année de publication : 2007
  • Nombre de pages : 190

Lecture Osiris

Chérifa Bouatta, psychologue clinicienne, Professeur à l’Université d’Alger où elle dirige un magistère sur les traumatismes psychiques. Elle est également présidente de la SARP (Société Algérienne de Recherche en Psychologie) et directrice de la revue « Psychologie ». Elle intervient depuis de longues années auprès de victimes de violences extrêmes. Après quelques rappels historiques en lien avec la notion de traumatisme, l’auteur décrit le travail du centre d’aide psychologique de Sidi Moussa (zone particulièrement touchée par le terrorisme). Elle révèle l’ampleur des traumatismes ainsi que les formes qu’ils prennent auprès des victimes et insiste plus particulièrement sur la notion de traumatismes collectifs.
Dans la partie intitulée « Pratique psychologique au temps du trauma », elle recense et analyse les situations de terrain en les comparant entre elles tout en tirant des enseignements qu’elle réfère à la théorie.
Le chapitre « Deuils terminés, deuils interminables », s’articule autour de deux cas cliniques. Chérifa Bouatta montre comment chaque cas s’exprime, à travers la parole, le rêve,… Elle décrit la manière dont le psychologue perçoit les symptômes de blessures invisibles. Elle poursuit sur la situation du psychologue face au traumatisme de l’autre et, de la même façon que pour les patients, elle recueille des propos symptomatiques de psychologues en exercice. Elle montre comment « le patient traumatisé est lui-même traumatisant ».
Elle en tire les conclusions suivantes : « Il faut considérer à ce moment-là la pathologie du lien social dans la mesure où ce sont les lois, les croyances, le cadre culturel à partir desquels la réalité est décodée, et sur lesquels s’étayent les individus qui sont attaqués. » Le livre s’achève par un élargissement de la réflexion sur la question de la violence, « Comment les hommes deviennent-ils violents ? », à partir des travaux de Françoise
Héritier (« Les Matrices de la violence et de l’intolérance ») et de Christopher Browning (« Des Hommes ordinaires »).

Les ouvrages et documents peuvent être consultables sur place, notamment lors des formations. Pour toute demande d’informations sur cette référence, merci de nous contacter à ressources@centreosiris.org.