ما کی هستیم ؟Kush jemi ne ?من نحن ؟Who are we ?Кто мы ?مونږ څوګ یو ؟

Avril brisé

  • Auteur·e·s : Ismaïl Kadaré
  • Type document : Livre
  • Catégorie : Roman, récit
  • Thématique : Torture - violence
  • Éditeur : Le Livre de Poche
  • Année de publication : 1983
  • Nombre de pages : 215

Lecture Osiris

Réédition d’un ouvrage publié en France en 1982, dans une version revue et corrigée.

Un plongée dans les coutumes de la « reprise du sang » encore en vigueur au début du XXème siècle, en Albanie, dans les régions du nord du pays. Une rencontre au sein du Sénat français a eu lieu en 2003 pour appréhender le phénomène de cette vendetta.
Un compte rendu est lisible sur : http:balkans.courriers.infoarticle2784.html

On y lira qu’au cours de la période moderne (entre la Seconde guerre mondiale et la fin du XXème siècle) les traits principaux de la « reprise du sang » ou « gjakmarrje » dans les territoires du nord de l’Albanie, évoluent vers une plus grande barbarie, et non vers la tolérance. L’application d’un Kanun « ancien » a été dépassée par l’utilisation dévoyée d’un Kanun « moderne » au profit de vengeances privées et de règlements de comptes mafieux. Le spectre des assassinats par vengeance s’est finalement élargi à tous les membres de la communauté albanaise, y compris aux femmes et même aux enfants. L’organisation juridique édictée par le Kanun n’arrive plus à canaliser les énergies meurtrières.

Pour ce qui concerne le roman, nous suivons, dans un style quelque peu pédagogique, le cheminement d’un homme chargé de « reprendre le sang » dans une famille qui s’est rendue coupable, il y a plusieurs décennies, de n’avoir pas su protéger un hôte d’un meurtre.

Le chemin de l’assassin, Gjorg, se croise avec celui d’un couple dont l’homme est un écrivain, venu se plonger, au cours de son voyage de noces, dans l’ambiance produite par les règles du Kanun régnant dans la zone de montagne (le plateau de la Mort). Kadaré met en évidence que la position de voyeur ne garantit en rien que l’on sorte indemne d’une telle expérience : la jeune épouse de l’écrivain éprouvera une intense fascination pour le jeune homme, enfreindra gravement les règles sans pouvoir le rencontrer, un pesant silence pèsera désormais sur le couple.

Les règles du Kanun sont largement détaillées et commentées tout au long de ce roman.

Les ouvrages et documents peuvent être consultables sur place, notamment lors des formations. Pour toute demande d’informations sur cette référence, merci de nous contacter à ressources@centreosiris.org.