Recevez la lettre régionale

Centre de documentation

Le centre de documentation d’Osiris constitue depuis quelques années, un fonds documentaire en relation, avec les activités de l’association. 

Conçue de manière empirique, il n’a pas de visée exhaustive mais partielle. Il est d’abord, à travers le choix des documents proposés, l’expression en mouvement des préoccupations et des réflexions des adhérents de l’association comme de l’équipe de soin. Il représente une source de références multiples auprès de laquelle chacun peut y trouver des informations et acquérir des connaissances.

Le centre de documentation collecte des documents relevant des sciences humaines ... mais aussi des œuvres de fiction, des récits, des témoignages, des documentaires etc.
Le centre de ressources constitue un outil de travail indispensable pour les membres de l’association (adhérents et salariés) et à ce titre participe du projet d’(in)formation du centre.

- Les documents sont consultables sur place et peuvent être empruntés sous condition.


  • Cette Guerre
  • Thomas Mann, posts face David König, Paris : Ed. Yago, 2012, 108 p.
  • Elle était reine des Lombards par le sang maternel, et à présent par la supplique qui lui était adressée. Ces hommes valeureux et puissants lui demandaient un avenir en somme. Oui, c’est cela qu’ils demandaient. Ils étaient comme des orphelins, perdus dans ce pays qui n’était pas le leur et dont ils (...)
  • Bande dessinée
  • Là où vont nos Pères
  • Shaun Tan, Ed. Dargaud Paris 2007
  • Shaun Tan a pris le parti de raconter sans aucun texte, avec des images sépias entre rêve et réalité, entre le passé et le présent, l’histoire d’un homme qui quitte sa famille dans l’espoir d’une vie meilleure ailleurs. Ce récit silencieux, intemporel parle subtilement de l’accueil des migrants et de (...)
  • Document
  • Le Chemin des morts
  • François Sureau, Paris : Gallimard, 2013, 55 p.
  • Dans les années 1980, l’auteur, François Sureau, jeune énarque, a été détaché à la Commission de recours des réfugiés (ancien nom de l’actuelle Court Nationale du Droit d’Asile). Cette commission a pour mission de statuer sur le sort des demandeurs d’asile politique dont la demande a été une première fois (...)
  • Jeunesse
  • Les Loups noirs
  • Deru-Renard Béa et Desmet Neil, Paris : L’Ecole des Loisirs, coll. Pastel, 2005, 30 p.
  • C’est une vallée où tous vivent en paix et en harmonie. Lions, cochons, renards, girafes ou poules s’entraident et s’apprécient. Hélas, deux affreux loups, Benito et Augusto espionnent les paisibles animaux et vont rapporter à leur chef, l’abominable Adolphe, que dans la vallée « toutes les couleurs (...)
  • Jeunesse
  • La Guerre
  • Anaïs Vaugelade, Paris : L’école des loisirs, 2001.
  • Entre les Rouges et les Bleus, c’était la guerre depuis si longtemps que plus personne ne savait pourquoi elle avait commencé. Alors, pour en finir, Jules, fils du Roi des Rouges provoqua en duel Fabien, fils du Roi des Bleus. Mais Fabien, lui, n’aimait pas tellement se (...)
  • Jeunesse
  • La Rédaction
  • Antonio Skarmeta/Alfonso Ruano, Ed. Syros/Amnesty International, 2003, Paris
  • Pendant la dictature au Chili, un militaire vient dans l’école de Pedro et demande aux élèves de décrire ce qui se passe le jour à la maison, les discussions, les visites… Que racontera Pedro ? Ce récit est illustré par Alfonso Ruano, illustrateur espagnol de livres d’enfants et couronné par de (...)
  • Document
  • C’est en hiver que les jours rallongent
  • Joseph Bialot, Paris : Seuil, coll. Points roman, 2005, 280 pages.
  • Né en 1923 Joseph Bialot a été déporté à Auschwitz à vingt et un an. Ecrivain il a publié de nombreux récits de fiction et notamment « le Salon du prêt à saigner » qui reçu le Grand Prix de la littérature policière en 1979. Joseph Bialot a attendu 2001 pour raconter son expérience des camps : « l’envie de (...)
  • Sciences humaines
  • Groupes et traumatismes
  • sous la direction de Jean-Jacques Grappin et Jean-Jacques Poncelet, Paris : Érès, coll. Groupes thérapeutiques, 2017, 238 pages.
  • La définition économique du traumatisme comme effraction conduit Freud à montrer qu’un afflux excessif d’excitations – qu’il s’agisse d’un évènement externe très violent ou d’une accumulation d’excitations internes – peut déborder les capacités de contenance de l’appareil psychique. Dans ce cas, cette (...)
  • Sciences humaines
  • Clinique du trauma
  • Aurélia Malhou et al., Centre Primo Levi, Paris : Erès, 2014, 200 p.
  • L’accueil des personnes souffrant des conséquences des violences qu’elles ont subi nous met en contact avec des signaux de détresse qui s’aggravent avec les conséquences de leur situation concrète passée et actuelle. Le premier mouvement est de soutenir un psychisme blessé et de considérer que le (...)
  • Document
  • Ce que c’est que l’exil
  • Victor Hugo, Paris : Éd. des Équateurs, coll. Parrallèles, 2008, 172 pages..
  • « L’exil, c’est la nudité du droit. Rien de plus terrible. Pour qui ? Pour celui qui subit l’exil ? Non. Pour celui qui l’inflige. Le supplice se retourne et mord le bourreau. Quoique fassent les tout-puissants momentanés, l’éternel fond leur résiste. Ils n’ont que la surface de la certitude, le dessous (...)
0 | ... | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | ... | 160