Les patients

Quelques éléments sur leur situation…

Les patients suivis à Osiris sont victimes de violences intentionnelles. Ces personnes en grande souffrance évoluent dans un contexte complexe.

Leur état de santé est caractérisé par les éléments suivants :

- Vulnérabilité : Profondément marqués par les évènements traumatisants qu’ils ont subis, ils doivent également faire face aux difficultés de l’exil, à l’isolement, à la perte de repères, à l’incertitude, aux contraintes sociales et juridiques, cela dans un contexte globalement négatif vis-à-vis des « étrangers ». La non maîtrise de la langue française renforce également ce sentiment de vulnérabilité.

- Rupture des liens : Un des effets de la torture est l’attaque du lien. Le patient est isolé psychiquement mais également dans ses liens familiaux et sociaux. La peur, l’irritabilité, les pertes de mémoire, les maux de tête, les insomnies sont autant de manifestations qui figurent l’isolement des patients, qui vont les éloigner de leur environnement.

- Résistance à la thérapie : Il est souvent difficile de solliciter un suivi thérapeutique. Ces résistances peuvent être en lien avec une représentation négative ou mal connue du thérapeute, avec un sentiment de honte en rapport aux évènements vécus, une volonté d’ « oublier », de ne plus parler de « cela », une inquiétude face à quelque chose d’inconnu, de nouveau.

- Instabilité sociale : Les patients sont confrontés pour la plupart à des démarches administratives, sociales, juridiques et médicales lourdes : demande d’un statut, examens et bilans de santé, recherche d’un hébergement, formations, etc. Chacune de ces démarches s’accompagne d’incertitudes, d’espoirs, d’attentes et souvent de désillusions. Elles inscrivent les patients dans une instabilité sociale qui rend d’autant plus précaire leur situation.

- Les patients présentent de nombreux symptômes. Les plus fréquents sont : des troubles du sommeil, des troubles de la mémoire, des hallucinations auxquelles les patients n’adhèrent pas, des problèmes psychosomatiques, sursaut, frayeur, peurs incontrôlées et sans objet, sentiment d’écrasement, ainsi que des troubles de la personnalité.