Fiston Mwanza Mujila, Tram 83, 2014, pp. 178-179.
Dans le même genre tu débarques dans la Ville-Pays nu comme un ver. Le général t’appelle et te propose un marché : « Ecris des textes en mon honneur et j’assure et ton confort financier et ton confort matériel. » Mais toi tu rétorques : « Je ne cède pas aux chantages, je suis écrivain et non un griot au service du roi. » Quel raisonnement !... Même chose dans l’Arrière-Pays : tu as de sérieux problèmes, tu reçois des menaces du matin au soir, tu frôles la mendicité. « Rédige des poésies patriotiques, on te laisse la vie tranquille, on te file un poste à l’université et de multiples autres privilèges. » Mais tu craches dans la soupe. Tu pourrais avoir la chance de posséder de belles carrosseries, de belles femmes, des appartements en Europe mais tu craches dans la soupe. Tu as la vie devant toi, tu craches dans la soupe.