Recevez la lettre régionale
Comptes de bilan et de résultat

Rapport financier

Préambule
Si l’exercice 2019 donnait au travers de ses comptes une image précise des activités du centre de soins, les résultats de l’année 2020 ont été sensiblement impactés par les effets de la pandémie et plusieurs postes de charges ne pourront être pris comme référence.
En effet le confinement a eu pour conséquence de réduire ou de différer des engagements de dépenses impactant positivement le résultat.
L’exercice 2020 ressort bénéficiaire de 34 167 € contre un déficit de 30 804 € pour l’année 2019.
Les postes les plus significatifs et leur variation par rapport à l’année précédente sont rappelés ci-après.
Les produits
a) Les subventions reçues sont en hausse à 693 000 € contre 623 000 € avec une augmentation de la subvention du Ministère de l’intérieur (+ 60 000 €) et de celle de la Fondation de France (+ 10 000 €).
Les autres subventions sont identiques :
-  ARS ………………………………….........……… 500 000 €
-  Conseil Général …………….....….........……… 8 000 €
-  DGS (Centre Primo Levi) ………….....….…….. 5 000 €

b) Les prestations d’interprétariat passent de 56 000 € en 2019 à 82 000 € en 2020 (+46 %) et ce malgré le confinement. La réorganisation du service en fin d’année devrait permettre de maintenir cette tendance.

A l’inverse, les ressources de formations sont en diminution ( -7 500 €) mais depuis 2019 une partie de ces formations est financée par la subvention reçue de l’ARS.

c) Les dons perçus sont en recul de 3 500 € (13 900 € contre 17 400 €) pour la deuxième année consécutive (-20 % et - 4 % en 2019).

Les charges
Les salaires et charges sociales qui représentent 60 % de l’ensemble des frais de l’association sont en très légère diminution (-2 %) malgré le versement de primes et d’une indemnité de rupture.
Cette situation exceptionnelle est liée au fait que les nouvelles embauches ont été différées de plusieurs mois en raison du Covid.
Le deuxième poste de dépenses est celui des interprètes (137 000 € contre 134 000 en 2019 (+ 2 %) mais comme cela est rappelé ci-avant, les refacturations des prestations d’interprétariat sont en forte hausse pour la deuxième année consécutive.
En ce qui concerne les autres charges, on note,
-  Une réduction des frais de déplacements et de missions (- 12 000 €)
-  Une ligne de dépenses supplémentaires au titre des Fournitures Covid (3 200 €). Il s’agit de dépenses imposées par les nouvelles règles sanitaires,
-  Une augmentation des dépenses de formations des interprètes (+ 6 200 €)
-  Une provision de 25 000 € a été constituée au titre d’une étude à réaliser avec l’ISPED dans le cadre des engagements pris avec de l’ARS ainsi qu’une provision de 8000 € selon devis d’étude d’évaluation.
-  Les autres postes sont stables et n’appellent pas d’observations particulières.

La trésorerie
Elle était positive a 31 décembre 2020 de 243 000 € contre 127 000 € à la fin de l’exercice précédent.
Cette position favorable doit permettre à notre association de faire face à ses engagements au cours des tous prochains mois et de faciliter les recrutements nécessaires à son développement

Investissements de l’exercice
Il n’y a eu aucune dépense d’investissement en 2020.

Affectation du résultat
Nous vous proposons d’affecter l’excédent de l’exercice (39 167 €) au report à nouveau créditeur.

Perspectives 2021
Le budget qui est présenté pour 2021 fait état d’une augmentation sensible de la masse salariale (+12 %) justifiée par la prise en compte sur une année pleine des embauches réalisées courant 2020 ainsi que de la création d’un poste de responsable administratif.
Le développement de l’activité interprétariat devrait se poursuivre et permettre un accroissement des recettes mais la recherche de nouvelles ressources sera nécessaire pour parvenir à l’équilibre budgétaire.

Jean-Jacques FÉRIGOULE, Trésorier