• Sciences humaines
  • Le partage du traumatisme
  • L’auteur constate que la rencontre avec les personnes traumatisées génère des réactions fortes « sans pouvoir immédiatement ni contrôler, ni a fortiori rendre compte de ce qui se passe. » Ce constat a pour effet d’organiser les séances dites de « débriefing » pour aider ceux qui portent secours aux (...)
  • Bande dessinée
  • Là où vont nos Pères
  • Shaun Tan a pris le parti de raconter sans aucun texte, avec des images sépias entre rêve et réalité, entre le passé et le présent, l’histoire d’un homme qui quitte sa famille dans l’espoir d’une vie meilleure ailleurs. Ce récit silencieux, intemporel parle subtilement de l’accueil des migrants et de (...)
Mémos - Actus
  • La Détente - Un court-métrage de Pierre+Bertrand
  • Dans une tranchée française lors de la Première Guerre Mondiale, un soldat paralysé par la peur déconnecte de la réalité. Son esprit s’évade alors pour une guerre allégorique dans un monde fait de jouet et de cotillons...

    Musique et Création sonore : Patrick Stemelen - Studio 31dB
    (Tous droits réservés Mars 2011 - Pierre+Bertrand | Kawanimation)

  • Damas, la bureaucratie de la mort.
  • Professeur de dessin dans une université syrienne Najah Albukai, 49 ans, n’était ni jihadiste ni membre de la rébellion. Dénoncé pour avoir participé à quelques manifestations, il a passé au total, entre 2012 et 2014 un an emprisonné à Damas au « centre 227 », géré par les services de renseignements militaires. Il a été frappé, torturé, humilié. Il a vu des codétenus agoniser pendant des jours à ses côtés. Il a transporté des corps amenés depuis d’autres prisons. Il n’a rien oublié et a tout dessiné.
    (Article publié dans le quotidien Libération lundi 13 août 2018)
  • Damas, la bureaucratie de la mort
TÉLÉCHARGEMENT